Le troc, c’est quoi ?


Le troc est l’opération économique par laquelle chaque participant cède la propriété d’un bien et reçoit un autre bien. Le troc fait partie des échanges dits de compensation, avec l’échange de services au pair. Premièrement, les échanges entre les hommes visent à se procurer les biens nécessaires à la survie. Un homme seul ne pouvant se procurer tout ce qui est nécessaire à sa survie, il échangera donc ce qu’il a en trop contre les objets qui lui manquent. En ce sens, l’échange est l’un des piliers de la vie en société. En effet, c’est au sein des peuples amérindiens et notamment de l’Égypte ancienne que le troc a vu le jour. Alors que la monnaie n’existait pas encore chez eux, ils échangeaient leurs biens dans le but d’obtenir ce dont ils avaient besoin ou ce qu’ils recherchaient. L’absence de monnaie circulante n’empêchait pas l’usage d’unités de compte. Le faible nombre des productions conduisaient les agents économiques à connaître par cœur les rapports d’échanges entre eux qui étaient le plus souvent fixes et quelquefois constatés dans des mercuriales. Les indemnités judiciaires étaient aussi basées sur des rapports de valeurs fixées entre les différents objets usuels, fréquemment dans l’espace méditerranéen antique la tête de bétail (le plus fréquemment le bœuf). Finalement, l’économie de l’époque était donc basée sur l’échange de bon compromis, sur un pacte d’échange et de confiance : celui qui tenait son étal se faisait entendre pour interpeller sur les articles qu’il souhaitait troquer et l’acquéreur répondait simplement par le bien qu’il désirait échanger. Comme aujourd’hui, on pouvait « troquer » autant avec des objets que des vêtements, de la nourriture ou des outils. La nouvelle technologie et notamment internet nous offre bon nombre d’opportunités nouvelles, il était pour nous important de revenir sur cet échange si ancien mais qui  finalement est toujours d’actualité et constitue assurément la base solide de tout partage.  
Partager sur :
error:
Haut